Mutation

MUTATION

Après les années sombres, l’heure de l’apaisement. La mort recule, laisse entrevoir sa lumière. Interminable nuit, incroyable renaissance. Si l’impossible vaut pour moi, il vaut aussi pour vous. En remontant le fleuve et ses remous. En dévoilant les abus et ses silences. La mutation est en marche.

Après la mort de l’être, la vie éclot. Après d’interminables ressassements, l’esprit s’apaise. Des remises en question sans fin, à partir même de cette effroyable confusion. J’ai visité les enfers, dans sa noire solitude. Et ce faisant, j’ignorais que je rejoindrais un jour mon semblable. Effroyables nuits, où il me fallut remonter les mots. Ceux de l’oubli, du mensonge et du déni. Les mots tabous, qu’il faut tuer en soi. Mais un jour l’être n’en peut plus, d’étouffer encore sa vie. Alors, il s’effondre soudain, s’octroie le droit de dire sa vérité. La mutation est en marche.

Je sais aujourd’hui que les histoires de famille sont des « nœuds de vipères ». Ce n’est pas grave, c’est ainsi. Ce qui est grave, c’est de n’avoir jamais pu en parler. Et de comprendre que ce silence en a tué plus d’un. Au sens propre, comme au sens figuré. Peu importe, le silence tue toujours. Si la parole ne se libère pas un jour, le silence et la mort se perpétuent alors. De génération en génération, impossible de faire semblant, de faire encore l’impasse. Sur l’aveu, la parole, les mots dits. Seulement alors, la mutation est en marche.

La vie est terrible. Elle exige de toi une dénudation jusqu’à l’os. Elle ne tolère aucun mensonge. Elle refuse de composer avec la mort, c’est sa force. Son intransigeance même qui te contraint un jour à ne plus te mentir. Elle va jusqu’à exiger de toi l’effondrement, la mort de toutes tes illusions. La vie exige que tu meurs, au sens propre comme au sens figuré. Et lorsque tu lui auras rendu jusqu’au dernier cent de ta misérable vie, elle consentira enfin à te donner ce que tu cherchais, sans plus y croire : la vie, dans son incroyable nudité.

Pascal HUBERT

N’hésitez pas à laisser un commentaire sur mon blog, un avis, une réflexion ou une suggestion…

ou à m’écrire à deviens.ce.que.tu.es333@gmail.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s