Au Mont-au-ban des accusés: les victimes des prêtres pédophiles.

Au Mont-au-ban des accusés : les victimes des prêtres pédophiles

« Si un seul membre souffre, tous les membres partagent sa souffrance. »

1 Co 12, 26

Faudrait être gonflé pour sortir un tract qui annoncerait une session de prière pour… les prêtres pédophiles. Bernard Ginoux, Évêque de Montauban, l’a fait. Avec, sur l’invitation, deux encarts qui annoncent la couleur : « Prier pour ceux qui maltraitent des enfants : un scandale !? », « Maltraitance et miséricorde. Témoignages de Père Bruno Daniel, conseiller religieux, et de Mona Le Cunff, fondatrice de l’œuvre de prière ‘UEDLP – Un Enfant Dans La Prière’ ». Avec trois questions clefs qui jalonneront la session du 25 octobre au 27 octobre 2019 : « Comment accueillir la Miséricorde ? Comment et pourquoi prier pour ceux qui font souffrir ? Est-il possible de pardonner ? » Ne cherchez pas, il ne sera pas question de remise en cause du clergé, encore moins d’une quelconque réparation pour les abus commis. La session se veut festive, presque bon enfant, et se terminera autour d’un apéritif.

Après avoir soutenu les gilets jaunes – et rendre ainsi leur dignité aux travailleurs -, voilà un Monseigneur qui entend désormais soutenir les prêtres pédophiles. Réconfort pour les premiers, Miséricorde pour les seconds. Les braises sont encore brûlantes, et les victimes en plein désarroi. Le même qui évoquait la « peine de mort » infligée à Vincent Lambert aurait-il l’intention d’achever les victimes avec son invitation infâme à prier et pardonner les bourreaux « pécheurs » ? Après les barricades au nom de la Justice, l’étendard de la Miséricorde ?

Le même qui estime que la promotion d’un droit à l’avortement est « gravement contraire au respect de la vie », ne pense-t-il pas que le viol d’enfants est gravement attentatoire à leur intégrité, tant physique que psychique ? Faudrait-il donc condamner la « femme pécheresse » et pardonner les clercs déviants ? Le même Monseigneur qui a mis exsangue son diocèse. Préférant diviser pour mieux régner, écartant les laïcs dévoués. Je peine à comprendre la cohérence du discours, si jamais elle devait exister.

Vous qui discourez si bien sur la dignité de l’être humain, proclamant que « l’être humain n’est pas une machine au service d’un système économique. » Vous ne pensez pas que les victimes méritent mieux que quelques prières au service de votre système clérical ? S’il s’agit d’éveiller l’intérêt de ceux qui se trouvent « hors des sacristies », je crains que vous ne deviez revoir le sens de votre mission, si jamais appel divin il y a eu.

Petit chef autocratique qui, grimpant les échelons de la hiérarchie, a fait de l’Évangile une idéologie au service du pouvoir.  Les victimes, puisqu’elles ont osé parler, doivent désormais savoir pardonner ! Méfiez-vous de ces hommes en « col blanc », et de leur Miséricorde à double face. Selon que vous soyez simple laïc, ou in persona christi. Encore un peu de temps, et les victimes devront se confesser, pour avoir brisé la vie de leurs saints prédateurs.

Je comprends mieux François Cavanna, et sa lettre aux culs-bénis. Lui qui écrivait aux mécréants, athées, impies, libres penseurs, ou simplement sceptiques sereins « qu’écœure l’épaisse ragougnasse de toutes les prêtrailles » : « Vous qui n’admettez pas que des gourous tiarés ou enturbannés imposent leurs conceptions délirantes et, dès qu’ils le peuvent, leur intransigeance tyrannique à des foules fanatisées ou résignées. » Parce qu’il s’agit bien de cela, Monseigneur : vous avez perdu, depuis longtemps, le sens des réalités. Vous ignorez visiblement ce qu’un viol peut bien vouloir signifier. Dans la peau d’une victime, je veux dire. Dans la peau d’un humain, qui ne se relèvera peut-être jamais.

Ravalez votre Miséricorde, et surveillez mieux vos prêtres pédophiles. Il n’y aura pas de pardon, sans réparation. Pas de Miséricorde, sans justice. Savez-vous combien d’enfants se sont « pendus », pour s’être trop longtemps tus ? Pour s’être brisés sur votre silence complice, et vos prières immorales. Ils ont enfin osé parler, et vous voudriez qu’ils oublient ? Ils seront la couronne d’épines, de votre bonne conscience. Celle du Christ, que vous aimez tant célébrer. Prions donc, mais pour la réparation de « vos » crimes.

Amen.

 

L’image contient peut-être : texte

 

Prions, pour le clergé…

N’hésitez pas à laisser un commentaire sur mon blog, un avis, une réflexion ou une suggestion…

ou à m’écrire à deviens.ce.que.tu.es333@gmail.com

9 thoughts on “Au Mont-au-ban des accusés: les victimes des prêtres pédophiles.

  1. Car évidemment, une femme qui renonce à sa grossesse est une criminelle. Mais les clercs de l’Eglise catholique qui ont tué l’âme des enfants, ceux qui ont brûlé les sorcières et les scientifiques ( Giordano Bruno par exemple), ceux qui ont mené guerres et batailles, ceux qui ont détourné de l’argent… Ceux-là, tous représentants de cette sainte Eglise catholique se disent innocents.

    Démolir, casser à jamais des enfants, des êtres innocents et fragiles c’est un crime contre l’humanité.
    La misogynie exercée sur les femmes, leur discrimination scandaleuses sont contraires aux droits de l’Homme,
    La dictature, les punitions et les exclusions exercées sur les chrétiens par les prêtres, les évêques, les papes et tous ces Monseigneurs sont anti-démocratiques.
    Leurs déviances, leurs crimes, leurs vols et leurs viols pratiqués en toute impunité devraient être punis et dénoncés par la société.
    Ces hommes d’Eglise s’attribuent une toute puissance qui mériterait encore davantage de critiques et de remise à l’ordre.
    Merci Pascal de crier une fois encore au scandale!

    J'aime

  2. « Imagine there’s no religion » – John Lennon

    D’accord avec tous les 2, avec John Lennon, avec François Morel, avec Cavana sur les « gourous tiarés ou enturbannés qui imposent leurs conceptions délirantes et, dès qu’ils le peuvent, leur intransigeance tyrannique à des foules fanatisées ou résignées.  »

    Allez dans la paix du Christ … :o)

    Avec toutefois peut-être une divergence. Je pense que les prêtres pédophiles sont des êtres humains malades (et probablement dans une certaine mesure victime eux aussi du système mafieux « église » – Preynat a demandé de l’aide à sa hiérarchie … en vain) qu’il faut considérer en tant que tel. Venir en aide à ces prêtres pédophiles me parait légitime … si et seulement si on apporte écoute, reconnaissance, réparation et justice aux victimes.
    J’en veux bien davantage aux « bien-pensants » de l’institution église qui ont permis aux pédophiles d’agir, qu’aux pédophiles eux-mêmes.

    J'aime

  3. La devise de UEDLP :
    Creuser la blessure pour que coule la miséricorde .!

    Et bien moi je vais leur parler des miennes (blessures)
    Je propose à chaque victime de faire pareil ; ecrire sur une feuille les conséquences de leurs blessures, tout au long leur vie. .. Ensuite de les prendre en photo et de les envoyer à lUEDLP avec un courrier.
    Amis victimes . C est ensemble que l on peut continuer et nous battre.
    Email pour vos courriers : uedlp@wanadoo.fr

    J'aime

  4. Bonjour,
    Je suis l’auteure de l’affiche de « l’odieuse invitation » qui vient de l’association « Un Enfant Dans La Prière »
    Merci d’aller à préalable voir notre site https://www.uedlp.com
    Depuis 20 ans nous prions pour les enfants maltraités de toutes maltraitances (coups, carence éducative, privations de soins…) et les adultes qui les maltraitent. Pourquoi réduire cela aux prêtres pédophiles ? Nous prions pour les 285 000 enfants en danger en France dont 95 000 en maltraitance sexuelle dont + de 78% dans le cercle familial…et combien d’autre encore dans le monde.
    Où avez-vous lu que nous venions au sujet des prêtres pédophiles ?
    Avez-vous assisté à mon témoignage ?
    Mona, fondatrice d’UEDLP, ancienne enfant maltraitée intra-familiale et qui plus est, victime d’un prêtre pédophile.

    J'aime

    1. J’ai de l’empathie pour les victimes de l’institution religieuse, aucune pour l’institution elle-même et son omerta millénaire. Qu’est-ce qui soigne, lutte, répare, prévient les abus ? Continuez à prier, pendant ce temps là d’autres agissent et font prendre conscience de l’ampleur du scandale ! Cordialement.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s