Barbarin au pays des fachos

Barbarin au pays des fachos

 « Le FN est exclusif ; la Bible, elle, est inclusive. »

Cardinal Barbarin

13 octobre 2019. Intervention du Cardinal Barbarin, au colloque annuel d’Ichtus « Catholiques en action », à Paris (« Agir pour un nouveau catholicisme social »). Mais que fabrique-t-il dans cette galère, à l’extrême droite du Christ ? N’y aurait-il pas dans l’Église des « cités catholiques » moins fréquentables que d’autres ? Que peut bien avoir en commun l’archevêque de Lyon avec un réseau catholique facho de reconquête sociale ?

Ignorerait-il qu’ICHTUS – également connu sous l’acronyme ICTUS ou sous l’appellation de Centre de formation à l’action civique et culturelle selon le droit naturel et chrétien – est, avec l’institut Civitas fondé en 1999, l’un des héritiers du mouvement de laïcs intégristes La Cité catholique, fondé par l’intellectuel et ancien combattant Jean Ousset, collègue de François Mitterrand sous le Régime de Vichy ?

Ignorerait-il aussi que ce même Jean Ousset prônait la torture auprès des officiers catholiques français en Algérie, à l’époque de la décolonisation dans les années  50/60, et que ces principes ont ensuite été repris en Argentine dans les années 70/80, sous la dictature militaire catholique de Jorge Rafael Videla ? Brève mise en perspective : ce n’est pourtant pas un pur hasard si les militaires français sont restés en Argentine pendant 20 ans sans discontinuer. Il y eut des liens étroits entre l’extrême droite française et l’Argentine depuis les années 1930.

Et l’intégrisme catholique français a joué un rôle éminent dans l’exportation de la doctrine française, en lui fournissant une base idéologique, notamment par le biais de la dénommée… « Cité catholique ». Cette même « Cité » qui éditait une revue, « Le Verbe », qui aura beaucoup d’influence sur les militaires durant la guerre d’Algérie, notamment pour justifier l’utilisation de la torture. Tout cela est parfaitement relaté dans le film documentaire « Escadrons de la mort : l’école française », de Marie-Monique Robin.

Revenons donc aux nobles objectifs de l’Association. « Former, pour en offrir le bienfait à notre pays, la France, un nombre de cadres politiques et sociaux suffisant pour être décisif. » Elle fonctionne en « cellules », petits groupes qui se réunissent tous les ans pour approfondir leur connaissance du patrimoine artistique occidental, de la doctrine sociale de l’Église et des principes de l’action politique (« Derrière le Printemps français, l’influence de l’institut Ichtus », Le Monde, 10 avril 2013).

Une semaine après la manifestation Marchons enfants, du 6 octobre, voici donc les retrouvailles pour un engagement autour des questions sociales : « Du social au sociétal, tout est lié. » Telle était le thème de la conférence donnée par Philippe Barbarin. Tel est le leitmotiv d’Ichtus : « Reconstruire des communautés de destin à partir des solidarités locales et des responsabilités de chacun, dans tous les domaines de la vie sociale : éducation, famille, culture, économie, entreprise, etc. » Bref, faire de la France une France catholique. D’avant Vatican II, d’avant la loi de séparation de 1905.

Chez le Cardinal Barbarin, les accointances avec l’extrême droite sont devenues légion. Il est des traditions religieuses plus intégristes que d’autres. Aux textes sacrés, on peut à peu près leur faire dire tout et leur contraire : liberté de vivre en conscience ou soumission à un système religieux autoritaire. « Manif pour tous »,  « SOS Tout-Petits » (mouvement « pro-vie », opposé à l’avortement, à la contraception et au mariage entre personnes de même sexe), « SOS chrétiens d’Orient » (association réputée pro-Bachar al Assad), Opus dei, nouvelle évangélisation, soutien indéfectible aux parents de Vincent Lambert. Les occasions d’être enfermé dans un dogme ultraconservateur ne manquent pas. Et si Barbarin aime parler éthique, c’est toujours celle qu’il souhaiterait imposer aux autres. Pas celle qui consisterait à dénoncer les agressions sexuelles sur mineur.

Vous qui osiez affirmer : « S’il n’y a plus beaucoup de chrétiens en France, ce n’est pas mon problème. Mon problème, c’est que nous, chrétiens, ne sommes pas assez chrétiens. » « Je sais que cela choque mais je le répéterai : le christianisme cool n’a pas d’avenir. » Oui, cela choque, mais pas pour les raisons que vous pensez.

Cher Cardinal, comme la plupart des prélats vieillissants, nommés sous Jean-Paul II, vous ne représentez plus que vous-mêmes et ces quelques identitaires qui durcissent le ton à mesure que le dernier quartier de pré vert leur échappe.  Celui sur les questions sociétales et familiales tout particulièrement. Mais, jouer sur les peurs et les amalgames, pour défendre un ordre moral intolérant, intransigeant et sectaire, n’est-ce pas le propre des extrêmes qui s’attirent ? Vous êtes à l’image de votre christianisme : pas cool du tout…

Pascal HUBERT

N’hésitez pas à laisser un commentaire sur mon blog, un avis, une réflexion ou une suggestion…
ou à m’écrire à deviens.ce.que.tu.es333@gmail.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s