Ton prochain, tu aimeras…

Ton prochain, tu aimeras…

 

Tu as besoin d’être sûr que je suis avec toi, n’est-ce pas ? Que j’ai traversé les mêmes abîmes, et les mêmes doutes. Ceux de la foi inculquée en Dieu, jusqu’à l’incroyance bienfaisante. Tout cela je le sais, pour l’avoir vécu. Long est le chemin de la déconstruction des évidences, jusqu’à la vie retrouvée. C’est qu’il s’agit de revenir vers soi, après toutes ces interminables circonvolutions. Moi aussi, sur mon chemin parsemé de doutes, j’ai besoin des autres.

Tous ces « faux amis », qui pensent aimer Dieu, et vous dissuadent de remettre en question les évidences du passé. À travers le prisme de leurs propres croyances. Longtemps, tu as fait comme eux, suivi les mêmes processions. Les religieux disaient, savaient la Vérité. À toi l’ignorant, depuis la nuit des temps. La vie serait-t-elle à l’opposé de ce que tu croyais savoir, la vérité vécue loin des dieux transmis ? Pour l’amour du vrai, tu remettras en question. Encore et encore, tu remonteras à contre-courant.

Mais, tu ne sauras jamais qui je suis. Et je ne saurai jamais qui tu es. Seulement un être qui chemine comme il peut, et c’est bien assez. Mais il nous faut avancer, dans la clarté de ces obscures vérités inoculées. Ils disent : « Ton prochain, tu aimeras. » Oui, mais qui est mon prochain ? Trop longtemps, il fut taillé à ma ressemblance. Aux mêmes croyances, né dans une même culture. Juste un entre-soi, d’une immense pauvreté en regard de l’infinie diversité.

« Non, mais quoi ? » Ce n’est pas dicible, cette vérité si simple à comprendre. Inaudibles, ces vérités crues depuis des siècles. Elles nous divisent, au nom de nos dieux irascibles et bagarreurs. Inventés par ces religieux haineux et complotistes. Contre la liberté de penser, des femmes plus encore. Aujourd’hui, ce n’est plus croyable. Pareilles infantilités.

Nous avons d’autant plus confiance en ces religieux, que nous peinons à avoir confiance en nous. C’est là le conditionnement millénaire, cette incapacité à penser par soi-même. Profitant de notre ignorance et de nos peurs, ils nous auront fait avaler tant de mensonges. Et toutes les saintes religions agissent pareilles. De notre ignorance dépend leur pouvoir millénaire. Notre liberté ne leur importe guère, seulement notre soumission à leurs dogmes. Depuis trop de siècles, déjà.

Et depuis les siècles qu’elles durent, tu découvres désormais les luttes fratricides dans l’Église. Implacables, entre gardiens de la foi et novateurs hérétiques. Au nom d’une même Vérité, et d’un même Dieu. Là gît évidemment l’absurde, la relativité de leurs dogmes totalitaires. Au nom d’un même Évangile, tant de contrevérités et de guerres déjà…

L’Occident commence à voir clair depuis le siècle des Lumières, tandis que l’Afrique vit encore sous le joug de l’obscurantisme religieux. Sans même parler de l’islam, dernière Vérité prétendument incréée…

Ton prochain tu aimeras… Mais, par-delà toute religion !

Pascal HUBERT

 

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire sur mon blog, un avis, une réflexion ou une suggestion…

ou à m’écrire à deviens.ce.que.tu.es333@gmail.com

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s