Mgr Harpigny : encore un évêque hors sol !

 

Mgr Harpigny : encore un évêque hors sol !

 

Au plus haut sommet de la hiérarchie christique se tiennent décidément d’étranges discours. Après Burke, Aupetit, Gobilliard, voici Mgr Harpigny, centième évêque de Tournai. Dont je lis l’interview dans la Libre Belgique du 16 août 2019. L’aveuglement est, comme d’ordinaire, de circonstance : « Quel que soit le contexte, la mission de l’Église ne change pas. »

On peut ainsi lire, le plus sérieusement du monde, que « l’Église est voulue par Dieu. Il n’y a donc jamais à s’en faire pour son avenir ». De fait, si elle n’était pas voulue par Dieu, elle s’écroulerait, à l’évidence. Mais, justement, n’est-ce pas le cas ? À croire que la Vérité est plus complexe que la réalité. À croire que la novlangue permet de maquiller n’importe quelle évidence.

C’est que les religieux – et leurs fidèles serviteurs – ont cette foi chevillée au corps. Celle qui vous ferait prendre des vessies pour des lanternes. Ainsi, « l’Église institutionnelle, que l’on voit sur la terre, est quant à elle une réalité qui évolue depuis deux mille ans, et qui a une mission qui durera jusqu’au la fin des temps. Du coup, quand on essaie de photographier l’Église telle qu’elle est, on en voit qu’un aspect ». 

Le bougre, c’est qu’il a les yeux tournés vers le Ciel. Pas question de se remettre en cause, de questionner les persécutions et dérives de son l’Église. Dieu pourvoit, pardi ! Du coup, telle une évidence, « l’Église ne fait que refléter le dessein que Dieu a pour toute l’humanité ».  C’est sûr que, pour y croire, mieux vaut ne pas être trop rationnel !

Enfin, une fois n’est pas coutume, descendons dans le concret, le quotidien de la vie, le charnel : « La vocation est une affaire de foi, pas de sexualité. » Là-dessus, c’est sûr que l’Église est au-dessus de tout soupçon. Une fois de plus, taisons la « bonne du curé », le viol des religieuses, les avortements clandestins. Le célibat est une réussite, parfaite configuration au Christ. On en oublierait presque le scandale de la pédophilie. À la Pell.

Une fois de plus, en matière de projet de vie et de morale, l’Église a des leçons à donner au reste du monde. Sa crédibilité, fondée sur le Christ, est décidément inébranlable. À ceux qui manquent de foi, le prélat rappelle que « Dieu s’adresse au cœur de tous les hommes, et que l’Église est signe et moyen de cette union, ainsi que de l’unité du genre humain ». C’est qu’en matière d’union, l’Église s’y connaît. Il suffit d’omettre l’histoire religieuse et ses persécutions, depuis le quatrième siècle au moins.

Bref, « la question des vocations est aussi une question de prière ». C’est évident, la prière soulève des montagnes, alors que les médias ne soulèvent que des scandales.  En fin de compte, ne cherchons pas plus loin : « La question de l’absence de vocations est vraiment mystérieuse. » 

C’est qu’en matière de mystères, l’Église s’y connaît. Depuis le temps qu’elle manie l’omerta, le double langage, et le mystère de la foi. Au fond, toute cette histoire en déroute, c’est la faute aux gens, à leur manque de foi : « Ce qui est difficile, c’est que la foi et le patrimoine intellectuel de l’Église s’apprennent, mais s’apprennent aussi par le vécu. Or comment faire, alors que les gens courent tout le temps ? »

Le vécu des croyants pécheurs, pas celui de l’Église, évidemment…

Pascal HUBERT

 

 

Ça plane pour Harpigny…

 

 

 

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire sur mon blog, un avis, une réflexion ou une suggestion…

ou à m’écrire à deviens.ce.que.tu.es333@gmail.com

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s