Pourquoi (encore) ce blog ?

 

Pourquoi (encore) ce blog ?

 

Voici un an déjà, à l’instigation d’une amie, j’ai lancé ce blog sans savoir. Comme pour toute sortie d’un long silence, c’était pour moi une nouvelle aventure. Un besoin impérieux de me connaître, pour devenir soi.

D’où ce nom, tout désigné : « Deviens ce que tu es. » (Pandare)

L’heure d’un premier bilan. Poursuivre, pour qui, vers où ? Disons-le d’emblée : je n’ai pas besoin de ce blog pour exister. Je l’ai d’abord nourri, régulièrement, par nécessité intérieure. Pour comprendre qui j’étais, ce qui me mouvait et me paralysait encore. Vous l’aurez sans doute vu, il y fut beaucoup question de religion et d’enfance, non par passion ou complaisance, mais pour m’en libérer. Vous l’aurez peut-être vu également, d’autres billets plus récents amorcent un « tournant ».

Un questionnement plus large, dû à un mieux-être, à un désir de creuser ce qui nous rassemble : notre commune humanité.

Et puis, pour l’avoir vécu plus d’une fois au détour d’une rencontre, il est essentiel de partager des questionnements que nous sommes nombreux à porter. Ainsi, combien cherchent un sens à cette vie, davantage encore lorsqu’elle nous plonge dans l’épreuve. Ne pas se sentir seul, partager ses inquiétudes, être rejoint. Cela m’a paru tellement vital. Ainsi que je l’évoquais dans la présentation du blog« Je rêve d’un lieu où se poser : un lieu où il ferait bon se reposer un instant avant de repartir rasséréné. Je ne vois rien de plus areligieux, de plus spirituel, de plus humain, de plus essentiel que la rencontre avec l’autre. Comme d’autres sans doute, je rêve d’un tel lieu, d’une Parole de bienveillance. Si mon envie répond à vos attentes, je vous invite à venir partager sur mon blog. »

Venons-en aux visites du blog. Elles sont là, davantage certains jours et selon le sujet, et débouchent parfois sur des commentaires touchants, voire de vrais échanges par mails, qui m’auront encouragés plus d’une fois à poursuivre. L’essentiel de ces visites provient de France, de Belgique, de Suisse ou des Etats-Unis et, plus sporadiquement, de quelques autres pays, comme le Cameroun, la Côte d’Ivoire, l’Italie, l’Espagne, le Canada, etc. Mais force est de constater que les visites restent peu nombreuses, les échanges moins encore.

Il est vrai que mon blog n’a pas le souci du « marketing ». N’ayant rien à vendre et ne cherchant pas à convaincre, j’investis peu de temps sur les réseaux sociaux, excepté le partage de certains billets sur Facebook. Et puis, ce n’est pas dans mon tempérament. J’aurais l’impression de perdre « l’âme du blog » dans la grande toile, alors qu’une fois encore, l’essentiel est ailleurs : désir du lien, de la rencontre, de l’échange. Loin de la polémique, je désire la bienveillance, la critique constructive (fut-elle parfois acerbe), le frottement à l’autre qui conduit parfois à réviser ses propres certitudes.

Pourquoi donc ce billet ? La réponse est, en quelque sorte, dans la question. Ce blog est d’abord le vôtre. D’où cette question, simple et essentielle : rencontre-t-il son public ? Fait-il (encore) sens à certains ? Répond-t-il à certaines questions existentielles ? Apporte-t-il un peu de réconfort ? Bref, remplit-il (encore) son office ?

En toute franchise, faites-le moi savoir ! En laissant un commentaire ici ou en m’adressant un courriel. De même, si vous avez des suggestions, des pistes à creuser. En espérant ainsi (mieux) répondre à vos attentes, et y voir plus clair sur l’avenir de ce blog.

Celles et ceux qui se lancent le savent. Écrire est une entreprise solitaire, douloureuse parfois, souvent incertaine, qui exige temps et persévérance. Aujourd’hui, poursuivre sans vous n’aurait aucun sens. Et puis, il y a tant de choses à vivre qu’il faut choisir.

Aussi, à mon tour, je viens vers vous : STOP OU ENCORE ?

Pascal HUBERT

 

 

 

 

N’hésitez pas à laisser sur mon blog un commentaire ou une suggestion…

ou à m’écrire à deviens.ce.que.tu.es333@gmail.com

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s