L’Armada du pape

 

« Le désillusionné parle. — J’ai cherché des grands hommes et je n’ai toujours trouvé que les singes de leur idéal. »

 Friedrich Nietzsche, Le Crépuscule des idoles

« Un journaliste reconnu au Royaume-Uni me demanda si je souhaitais voir les mouvements réformés. ‘Non répondis-je, j’aimerais qu’ils soient dissous.' »

Gordon Urquhart, L’Armada du pape

 

téléchargement

L’Armada du pape

 

Il est des livres à déflagration lente. Ils disent des vérités inaudibles, capables d’ébranler les fondations les plus solides. Alors le pouvoir les met à l’index, traite d’hérétique leur auteur. Les religions ne font pas exception, loin s’en faut. L’Inquisition saura veiller à la pureté de la foi. Et la crise moderniste ne saurait avoir raison de la loi divine. La prétention à détenir la Vérité est vieille comme le monde. Mais, les années passant, les sots deviennent parfois des sages. Ainsi va le monde, lorsque l’ignorance recule enfin devant la raison.

Prenez Eugen Drewermann et son livre Fonctionnaires de Dieu, paru en 1995. Depuis des lustres, il dénonce le cléricalisme. Depuis des lustres, il passe au crible méthodique de la psychanalyse la vocation et la condition cléricales. Touchant là au tabou des tabous, au fondement même de l’Église catholique. Son diagnostic est sans appel : aliénation de l’esprit évangélique, fonctionnarisation de la foi, oubli des acquis fondamentaux de la Réforme, des Lumières et de la modernité. Son oeuvre sera discréditée, tour à tour privé d’enseignement et de prédication puis suspendu par son évêques.

Que dit l’Église aujourd’hui, par l’entremise du pape François ? Il faut sortir du cléricalisme 

Mais, je voudrais m’arrêter un instant sur un autre livre qui, depuis longtemps, lui aussi, entend dénoncer les dérives de l’Église : L’Armada du pape, de Gordon Urquhart (journaliste anglais, qui a passé neuf ans chez les Focolari). Ce livre, paru en 1999, est une autre bombe qui nous fait mieux saisir aujourd’hui ce qui s’amorçait déjà hier : des mouvements d’Église qui fonctionnent, en réalité, comme des sectes. Ainsi des Focolari, de Communion et Libération et du mouvement Néocathéchuménat. Pour qui ne sait rien de ce qui se trame dans les coulisses de l’Église, son livre donne froid dans le dos.

De quoi s’agit-il ? Il s’agit de mouvements extrêmement conservateurs qui rassemblent dans le monde des centaines de milliers de fidèles et qui, en réalité, pratiquent dans le secret des cérémonies d’initiation, des techniques de lavage de cerveau, des méthodes d’intimidation morale et spirituelle et des pratiques psychothérapeutiques qui se révèlent extrêmement dangereuses. Ces mouvements fonctionnent en autarcie et sont animés chacun par un fondateur charismatique, objet d’un culte fanatique de la personnalité. Mais, chose à peine croyable, ils auront pu compter sur le soutien indéfectible de Jean-Paul II … et de ses « Successeurs apostoliques ». C’est que ces mouvements devaient être, parmi d’autres, le fer de lance de la « nouvelle évangélisation », capables de redorer le visage de l’Église de l’an 2000. La suite est, désormais, connue.

À force de ne pas écouter les voix « prophétiques » (plus prosaïquement : les « lanceurs d’alerte »), l’église va droit dans le mur … Humaine, trop humaine, pourrait-on dire. C’est, précisément, ce qu’elle refuse de voir … Pourtant, avec le philosophe danois Sören Kierkegaard, « ce n’est pas la tradition mais l’existence qui est le lieu de la vérité ». À prendre cette vérité pour fil de l’existence, nous aurions évité bien des dérives …

Et Drewermann ne disait pas autre chose : « Mettre la vérité en dehors de soi, c’est-à-dire dans les institutions, au lieu de la mettre en soi, dans la clarté de sa pensée, voilà ce qui caractérise foncièrement la pensée ‘fonctionnaire’ du clerc. C’est déjà un grand acte de courage pour elle de forcer occasionnellement les frontières de son ambivalence ! Mais une souris reste une souris, même si, une fois par an, elle s’enhardit à traverser en courant le tapis du salon. »

À ne pas croire en soi, on se perd toujours …

Pascal HUBERT

 

 

Ne fermons plus les yeux devant les dérives : agissons ensemble !

Pour signer la pétition contre le cléricalisme et les dérives sectaires dans l’ÉglisePer firmare la petizione su Change.org contro il clericalismo e i suoi eccessi settari/For sign the petition against clericalism and abuse : PÉTITION

 

 

N’hésitez pas à m’écrire, me donner votre avis, m’adresser une suggestion à : deviens.ce.que.tu.es333@gmail.com

One thought on “L’Armada du pape

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s