Etty, un amour universel

Etty, un amour universel

 

Etty Hillesum [1]. J’aurais aimé rencontrer cette femme d’exception. Sa vie avait pourtant débuté dans la douleur et se terminera au camp de concentration d’Auschwitz, le 30 novembre 1943, à l’âge de 29 ans. Sa trajectoire singulière transparaît dans Une vie bouleversée, son journal intime.

« La plupart des gens ont une vision conventionnelle de la vie, […], il faut avoir le courage de se détacher de tout, de toutes normes […] il faut oser faire le grand bond dans le cosmos : alors la vie devient infiniment riche, elle déborde de dons, même au fond de la détresse » [2]. Ces mots dans sa bouche, ce ne sont pas seulement des mots. C’est du vécu, jusqu’à la lie. Dépressive depuis l’enfance, elle pensait qu’il n’y avait pas plus malheureuse qu’elle sur terre. Jusqu’à ce qu’elle entreprenne une thérapie avec Julius Spier, qu’elle appellera « l’accoucheur de son âme ». Dans son journal, elle évoque cette évolution spirituelle fulgurante et son amour indéfectible de la vie, malgré les restrictions des droits et les déportations. Depuis mai 1940, les Pays-Bas sont en effet occupés par l’armée allemande et l’étau se resserre toujours davantage autour des juifs.

Une vie bouleversée

Lorsque je suis tombé sur Une vie bouleversée, j’ai moi-même été épris par ses mots et par son histoire. Par sa clairvoyance et son authenticité, par ses failles et sa force. Par sa quête spirituelle « hors norme ». Etty est inclassable. Elle n’est d’aucune religion et tire sa force intérieure de sa seule expérience. Et, en quelques mois seulement, elle subira une véritable mutation, détrônant l’ego pour s’ouvrir à l’humanité entière : « Je trouve la vie belle et je me sens libre. En moi des cieux se déploient aussi vastes que le firmament ». Vraiment, j’aurais aimé rencontrer cette femme d’exception.

« L’éventualité de la mort est intégrée à ma vie »

Il n’est pas si fréquent de traverser l’horreur en aimant passionnément la vie. Et jusqu’à ceux-là même qui vous la ôtent. Etty ne connaît pas la haine, seulement l’amour pour son « prochain ». « En disant ‘J’ai réglé mes comptes avec la vie’, je veux dire : l’éventualité de la mort est intégrée à ma vie ; regarder la mort en face et l’accepter comme partie intégrante de la vie, c’est élargir la vie ». Etty, c’est une leçon de courage et une leçon de vie pour chacun.e d’entre nous. Elle a infiniment raison : vivre enfin, c’est ne plus avoir peur de la mort. Nous n’avons pas fini d’apprendre de cette femme, en ces temps incertains où la haine de l’autre renaît sans cesse. Et voilà que je songe à Arnaud Beltrame [3], qui a choisi de donner sa vie pour sauver celle de Julie prise en otage lors de l’attaque terroriste du 23 mars 2018. « Il a donné sa vie pour moi, il s’est fait tuer pour que je vive », confie-t-elle. Pas de plus grand amour, assurément…

Pascal HUBERT, Golias Hebdo, n° 522

http://golias-editions.fr/

 

Etty photo

[1] Etty Hillesum – Le Convoi, http://urlz.fr/6JLE

[2] Etty Hillesum, Une vie bouleversée, Seuil, 1985.

[3] Arnaud Beltrame, Wikipédia, http://urlz.fr/6P1c

 

“Le Convoi” est un film documentaire inspiré par les écrits d’Etty Hillesum, une jeune femme juive ayant vécu à Amsterdam pendant la Seconde Guerre mondiale et qui fut déportée à Auschwitz.

Voir les autres films de la série sur ARTE: info.arte.tv/fr/les-remparts-de-varsovie-1943-44

Dans ce road-movie qui commence à Amsterdam et se termine à Auschwitz, en passant par Berlin, deux étudiants Erasmus, Alexandra (Polonaise) et Florian (Français), décident de marcher sur les traces d’Etty à travers l’Europe.

Chaque étape du voyage est une occasion de devenir plus familier avec Etty Hillesum. Sa pensée, ardente et libre, ponctue le récit d’une conviction: “Ecouter l’essence et la profondeur de l’autre”, sans jamais céder à la haine et à la peur, malgré les horreurs dont nous sommes témoins.

Ce film a été tourné à Auschwitz et diffusé à l’Université Jagellonne de Cracovie à l’occasion des 70 ans de la libération du camp. Avec le soutien de la Commission européenne.

 

N’hésitez pas à m’écrire, me donner votre avis, m’adresser une suggestion : deviens.ce.que.tu.es333@gmail.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s